PROJET 02BJ01 AWAYA ET GBAFFO (BÉNIN)

Point de la situation

Par Pierre-Alain Steffen, chef de projet

Le Bénin est l’un des derniers pays au classement de l’indice de développement. Un béninois sur quatre n’a pas l’accès à l’eau potable. Et pourtant, malgré la pénibilité de la tâche, femmes et filles des villages font quotidiennement en moyenne 6 kilomètres à pied avec une bassine de 10 à 20 litres d’eau sur la tête. Le temps passé à ce transport raccourcit celui dont elles disposent pour leurs autres tâches agricoles et ménagères pour les unes, pour la fréquentation de l’école pour les autres. L’eau ramenée est souvent de mauvaise qualité et plus de 13% des enfants en décèdent … 

Le projet envisage la construction d’une adduction d’eau solaire, probablement suivie d’une seconde, afin d’alimenter deux villages Awaya et Gbaffo, de respectivement 1’200 et 1’800 habitants.

La structure du dispositif est simple et a déjà fait ses preuves au Bénin dans une quinzaine de villages installés par une équipe compétente constituée de longue date par le chef de projet. Forage profondeur minimum 60 mètres pour garantir une eau potable, pompe immergée alimentée par panneaux solaires et citerne de 10’000 litres.

La demande des habitants est énorme dès l’annonce du projet. La mission de qualification préalable à une réalisation devrait tempérer les attentes. Elle est prévue d’ici la fin de l’année si les conditions sanitaires dues au COVID-19 devaient s’améliorer. La réalisation, si financement disponible, pourrait se faire dans les 4 mois suivants. Toutes les ressources locales pour la construction, la maintenance et la gestion sont disponibles.

L’eau, c’est la vie !

Pierre-Alain

 

This function has been disabled for Electriciens sans frontières - Suisse.